Le décor

Théorie trou du cul

Anouchka Oler Nussbaum

Le trou du cul est une voie d’exploration du corps. On y cherche des trucs, on y met des trucs, on en sort des trucs. Il est relié à la bouche par le tube digestif.
Ma bouche e(s)t mon cul.
L’anus évacue les résidus de la digestion, de la matière transformée. Pour contenir les histoires et les choses, j’ai fait une sculpture qui absorbe et qui rejette. Un peu la fiction-panier mais dans un trou du cul. Un trou eXistenZ qui connecte à d’autre choses- un trou noir, final, obscur et obscène, abject.
Je garde des trésors dans mon cul.
Traduction approximative et forte de “queer theory” par Sam Bourcier et Paul B. Preciado.
Osculum Infame.
Shirime est un yōkai -un esprit- qui a un œil à la place de l’anus.
Regardez mon âme à travers mon cul.


http://www.anouchkaoler.org/


Photos ©Ludovic Combe

Le décor
Le cabaret

Des fins, Des mondes

Anouchka Oler Nussbaum avec gladys,
etaïnn zwer, Simon Asencio, Benjamin Seror

Au début, c’était un loto présenté par un perroquet qui porte des voix dans son bec qui piquent des injonctions au bonheur et au succès. Alors que j’essayais de profiter de quelque chose d’improfitable -la présence abîmée de quelqu’un qui se retire du monde- au même moment, mille pays sont soit sous l’eau soit en flamme. La fièvre apocalyptique est partout -l’océan a pris feu. Personne ne veut rester. Quelque chose brûle en moi et insiste pour faire un cabaret contre cette idée-trou-noir, pour se saisir d’un micro et de ne le lâcher que pour laisser la place à des personnes qui je trouve sont remarquables même si peut être au fond certain.e.x.s d‘entre elles sont survivalistes mais je l’ai su trop tard, je les trouvais déjà remarquables.


Photos ©Clément Moussière

Le cabaret
Les coulisses
De certaines manières affectées

Gaelle Loth

Sérénade astrale

Poupée Mobile

Les coulisses